Le soleil brille dehors et l’envie de profiter de votre beau jardin se fait ressentir, seulement voilà, vos plantes vous font la tête… Leurs jolies feuilles et fleurs sont envahies de pucerons ! Véritable fléau de nos plantations, les pucerons rendent malades nos végétaux et les font mourir à petit feu… Alors pour y remédier et pour vous aider à retrouver votre magnifique jardin, nous vous avons déniché nos meilleurs conseils anti-pucerons ! À vous les parterres de fleurs resplendissants !

Les pucerons, qu’est-ce que c’est ?

Les pucerons sont de tout petits insectes qui se nourrissent en suçant la sève des tiges de nos plantes, ce qui fait d’eux des prédateurs redoutables pour nos plantes, nos fleurs, mais aussi nos arbres fruitiers. En suçant les tiges, les racines, les feuilles et parfois même les bourgeons, les pucerons affaiblissent la plante et peuvent même la faire mourir. Effectivement, cela peut provoquer d’importants dégâts sur les végétaux tels qu’un dessèchement, une décoloration, un rabougrissement, une perte de feuilles, et même créer des maladies comme la galle.

Parfois, même les pucerons sont générateurs de virus pour les plantes. Malheureusement, les pucerons s’attaquent à toutes sortes de végétaux, c’est pour cela qu’il faut absolument s’en débarrasser avant de voir apparaître un nid et infecter tous vos parterres de fleurs et arbres fruitiers par exemple ! Les pucerons ne sont alors rien de plus que des nuisibles pour le jardin.
Les pucerons sont reconnaissables grâce à leur corps mou en forme de poire et leur petite taille ne dépassant pas les 5 mm. En revanche, le puceron peut-être : transparent, noir, rose ou encore jaune, mais tous sont recouverts d’une petite particule blanche.

Pourquoi se débarrasser des pucerons ?

La réponse est simple, les pucerons sont des insectes nuisibles et ce n’est pas sans raison. Comme énoncé précédemment, les pucerons se nourrissent de la sève des plantes et donc les rendent moins voraces et tenaces. Ainsi, elles sont en moins bonne santé et sont d’apparences rabougries.

De même, en laissant ce type d’insectes sur vos plantes, cela pourrait les rendre malades, et même les mener à leur perte. Malheureusement, cela ne s’arrête pas là, en se nourrissant, les pucerons produisent du “miellat”. Le miellat est une substance sucrée qui brille et qui colle. Ainsi, lorsqu’elle se retrouve sur les feuilles des végétaux, celle-ci attire d’autres nuisibles pour la plante comme les fourmis, les guêpes ou encore les mouches. En plus du reste, cette substance peut provoquer l’apparition de fumagine ou de moisissure noire. C’est pourquoi il faut éradiquer les pucerons dès leur arrivée pour éviter qu’une colonie se crée et vienne tout ravager sur son passage.

Les méthodes naturelles

Pour remédier à ce problème, plusieurs méthodes existent, voici alors, nos conseils pour éliminer la présence de pucerons tout en utilisant des produits naturels et non-toxiques ou chimiques.

Utiliser des insectes prédateurs

Et oui, bien qu’il existe de nombreux insectes nuisibles pour les plantes, la nature est bien faite et crée toujours un équilibre parfait, c’est pourquoi, vous retrouverez des insectes dont la présence est bénéfique pour la plante qui est attaquée par des pucerons.

Les coccinelles

Elles sont connues de tous et tout le monde connaît ces bienfaits sur les plantes, ce sont bien sûr les coccinelles. Et bien oui, ces petites bêtes raffolent de pucerons, elles se feront alors un plaisir de se nourrir d’un puceron ou 2 sans problème.
Pour leur donner envie de s’installer dans votre jardin et de vous aider à éliminer les pucerons, voici ce que vous pouvez faire :

  • Leur créer des abris pour l’hiver. Pour cela, rien de bien compliquer, mettez des feuilles mortes ou des petits tas de brindilles pour qu’elles puissent s’y cacher durant les mois les plus froids de l’année.
  • Donner leur de quoi se nourrir quand les pucerons ne sont pas de sortie. Pour ça, gardez vos pissenlits, vos tanaisies, etc.

Vous pouvez aussi acheter des larves de coccinelles directement en magasins si le besoin d’éliminer les pucerons devient urgent. Attention procurez-vous bien des coccinelles indigènes et non-asiatiques qui elles se nourrissent d’autres coccinelles.

Les chrysopes

Moins connu que la coccinelle, le chrysope est pourtant un insecte particulièrement utile pour le jardin, et même parfois plus utile que la coccinelle elle-même. Cet insecte est particulièrement utile lorsqu’elle n’est encore qu’une larve, car elle se nourrit de pucerons et ce même avant leur naissance. Effectivement, les chrysopes se nourrissent aussi de leurs œufs empêchant alors une colonie potentielle de voir le jour et peuvent ingurgiter 300 à 400 pucerons. Tout cela présente un super avantage pour le jardin d’autant plus, que les chrysopes ne se nourrissent pas uniquement de pucerons, mais aussi d’autres insectes nuisibles comme les araignées rouges par exemple.

Pour espérer avoir des chrysopes dans son jardin voici ce qu’il vous reste à faire :

  • Avoir des plantes qui attirent les pucerons et qui possèdent du nectar. Effectivement une fois adultes le chrysopes se nourrit principalement de ce nectar
  • Ne pas utiliser d’insecticides qui pourraient les tuer
  • Favoriser les refuges comme les petites haies, les tas de feuilles mortes ou de bois

Utiliser des répulsifs naturels

Outre les insectes, vous pouvez aussi très bien utiliser des recettes ou des produits naturels pour repousser les pucerons et les faire disparaître. Voici nos petites astuces :

L’ail

L’ail bien qu’on ne la soupçonne pas forcément à des effets répulsifs qui permettent d’éloigner les pucerons des végétaux tels que les rosiers, les plants de tomates, etc. Mais pour qu’un tel effet soit actif, il faut réaliser une décoction d’ail. Pour cela, vous devrez laisser macérer de l’ail haché dans de l’huile végétale pendant au moins 3 jours.

Ensuite, il faudra diluer le mélange dans de l’eau et seulement après ça, vous pourrez en pulvériser sur vos plantes. Ainsi, nous vous conseillons de pulvériser vos plantes avec cette préparation régulièrement pour ne pas perdre ses bienfaits. Effectivement, l’effet répulsif de l’ail ne dure que quelques jours. Enfin, sachez que la décoction permet aussi grâce au soufre que l’ail contient, de prévenir et de traiter certaines maladies dont la plante pourrait être atteinte.

Le savon noir

Le savon noir est une solution naturelle pour se débarrasser des pucerons, car il est extrêmement toxique pour eux. Effectivement, le savon noir tue les pucerons en les asphyxiants, et puisqu’il est sain pour l’environnement, on peut l’utiliser en toute sécurité.

Pour préparer votre anti-puceron maison à base de savon noir, mélangez 3 cuillères à soupe de savon noir liquide avec 1 litre d’eau et pulvérisez le mélange sur toute la plante, en insistant sous les feuilles, car c’est à cet endroit que les pucerons sont les plus nombreux car ils s’y cachent. Nous vous conseillons tout de même de répéter l’opération plusieurs jours pour espérer obtenir de bons et réels résultats.

Le purin d’ortie

Le purin d’ortie est une super préparation contre les nuisibles du jardin et donc contre les pucerons. Bien qu’il dégage une odeur peu agréable, le purin est un insecticide puissant qui élimine le moindre nuisible. En plus du reste, il a des vertus protectrices et renforce la ténacité de la plante pour l’aider à lutter contre les agressions extérieures et donc inévitablement les pucerons.
À noter que vous pourrez retrouver sur notre blog tout un article sur le purin d’ortie qui vous expliquera en détails ses bienfaits, mais aussi qui vous réveillera ses secrets et astuces sur sa préparation.

Prévenir de l’apparition des pucerons

Evidemment avant d’être attaqué et envahi de pucerons, vous pouvez tout à fait prévoir leur apparition sans pour autant avoir recours à des insecticides. Comment faire ? Pas de panique, nous sommes là pour vous donner la solution !

Entretenir les plantes

Il est très important d’entretenir ses plantes pour leur permettre de rester fortes et résistantes face aux différentes agressions extérieures. Effectivement, un parterre de fleurs mal entretenu peut engendrer un affaiblissement de la plante et donc l’exposer plus facilement à des maladies. De même les pucerons ne se gêneront pas pour l’habituer en y voyant un lieu tout trouvé pour se reproduire et se nourrir. C’est pourquoi il est important et nécessaire de traiter ses plantes, de les couper, arroser, ect, régulièrement afin d’éviter ce genre de désagrément.

Choisir les plantes résistantes aux pucerons

Certaines plantes ont la particularité d’être les anti-pucerons et permettent aux autres plantes de prospérer par leur seule présence. Parmi elles, nous retrouvons :

  • Les fleurs telles que l’œillet d’Inde et le souci sont parfaits pour attirer l’attention et permettre aux autres plantes de prospérer. Effectivement, les pucerons auront envie de s’y installer, mais leur propriété résistante ne fera que les éliminer au fur et à mesure.
  • Les plantes médicinales et aromatiques. Comme nous avons pu le constater grâce au purin, les pucerons n’apprécient pas franchement les fortes odeurs de ce fait, ils ne viendront pas s’y frotter. Placez alors dans votre potager ou près de vos plantes : aneth, ciboulette, menthe ou encore basilic.
  • Les plantes à fleurs telles que la lavande sont de bon anti-pucerons et sont souvent placées aux abords des jardins ou utilisées en décoction.

Les méthodes chimiques

Évidemment, parfois, nous devons avoir recours à des produits plus puissants et donc chimiques pour venir à bout de ces petites bêtes. C’est pour cela qu’utiliser des insecticides peut s’avérer comme une des meilleures options !

Les insecticides

Insecticide naturel

La cendre de bois :

Que ce soit la cendre de votre barbecue, celle de la cheminée ou encore de votre poêle à bois, la cendre de bois est super bonne pour le jardin et possède de nombreuses vertus. Effectivement, elle contient des sels minéraux et des éléments chimiques qui sont bons pour les végétaux en tout genre. Mais on l’apprécie surtout parce qu’il éradique les pucerons. Pour ça, il suffit de tamiser la cendre et de la verser sur les feuilles et les tiges mouillées. Il faudra ensuite laisser agir une nuit et rincer délicatement les feuilles au petit matin.

Le marc de café :

Le marc de café est un insecticide naturel qui a l’avantage de ne pas être néfaste pour l’environnement. Pour s’en procurer, il suffit simplement de le récupérer dans des capsules ou dans sa cafetière. Pour qu’il soit réellement efficace, il doit être bien sec et répandu au pied de la plante. Renouveler l’opération pour que cela perdure dans le temps.

Le vinaigre blanc :

C’est la traditionnelle recette de grand-mère, et oui, c’est bien connu, le vinaigre blanc nous sauve la vie dans de nombreuses situations. Alors pourquoi pas pour les pucerons ? Mélangé à de l’eau, vous pourrez en pulvériser sur le bout des tiges et des colonies de pucerons. Cependant, le vinaigre bien qu’il soit naturel peut se montrer plus ou moins néfaste pour les végétaux, il ne faudra alors pas en abuser !

Insecticide systémique

L’insecticide est un moyen efficace et radical pour venir à bout des pucerons. Ce produit s’infiltre dans absolument tous les tissus végétaux : racines, tiges, bourgeons, ect. Ainsi, cela lui permet de tenir plus longtemps contrairement aux autres pesticides qui s’avèrent moins durables. De cette façon, lorsque les pucerons ou autres nuisibles se nourriront de la plante, le produit agira comme un poison sur eux et les éradiquera en un clin d’œil !

Malheureusement et c’est le seul bémol, ce genre de produit est très toxique et néfaste pour l’environnement. Effectivement, comme il s’infiltre dans les sols, il reste actif pendant des années et est susceptible aussi de polluer les nappes phréatiques. Ainsi, nous vous recommandons d’utiliser des solutions plus respectueuses de l’environnement.

Les traitements préventifs

Il est utile de savoir que vous pouvez tout aussi bien utiliser des traitements préventifs pour vos plantes. Ces traitements serviront à vous avertir et à prévoir la potentielle maladie de la plante, ainsi, vous pourrez l’empêcher et protéger vos plantes de certaines maladies. Alors si cela vous intéresse voici quelques traitements efficaces.

Les huiles blanches

L’huile blanche est une huile à base de pétrole qui est obtenue après un raffinage. Ce produit est très efficace pour lutter contre les ravages causés par les indésirables tels que les pucerons. Majoritairement utilisé pour vos arbres fruitiers avant l’apparition des fruits, il peut aussi aider vos plantes. Cependant, l’huile blanche est nocive, il ne faudra donc pas l’utiliser pour soigner votre potager.

Pour ce qui concerne ces moyens d’action, l’huile blanche a pour fonction de recouvrir tous les parasites ainsi que leurs œufs d’une fine couche huileuse. Cette couche viendra par la suite asphyxier les indésirables et donc les éliminer de vos végétaux.
Enfin, pour l’utiliser correctement à la maison, il vous suffira de diluer la solution dans de l’eau et de venir ensuite vaporiser vos plantes à l’aide d’un vaporisateur.
De plus, veillez à bien traiter le tronc de vos arbres afin de détruire les pucerons qui se seraient abrités sous l’écorce.

Les savons insecticides

Le savon insecticide ou savon noir est un savon brut et naturel à base de sels de potassium, d’huile d’olive, de lin ou encore de maïs. C’est un savon naturel qui nous est d’une grande aide dans le jardin. Sa composition n’est pas du tout nocive pour les humains ou pour les animaux, cependant, elle l’est pour les insectes tels que nos chers amis les pucerons. Le savon noir va attaquer les parties du corps de l’insecte et parfois même l’axphysier, le conduisant ainsi à sa perte.
Pour utiliser ce savon, il vous suffit de diluer le savon liquide dans de l’eau tiède. Une fois la solution refroidie, vous pourrez la vaporiser sur la plante ainsi que ses feuilles. À noter également qu’il est recommandé d’arroser vos plantes de savon insecticide le matin ou le soir pour ne pas risquer de brûler vos plantes.

Les pièges collants

Les pièges jaune

Les pièges jaunes sont de super anti-insectes pour nos plantations. Généralement utilisés pour nos potagers, les pièges jaunes de par leur composition alléchante pour les nuisibles et leur couleur attirante permettent d’attirer et de capturer les nuisibles de nos jardins.

En effet, généralement composé de pollen, les nuisibles aiment s’y frotter, car ils sont à la recherche de nourriture. Ainsi, il sera intéressant de placer les pièges jaunes avant la floraison pour une technique plus efficace. De plus en l’absence de fleur, les insectes seront plus enclin à venir se frotter à la belle couleur jaune du piège, car elles n’auront pas d’autre distraction visuelle. Pour leur installation, il est recommandé de les placer au-dessus des plantes et de les changer tous les 5 mois.
Ainsi, les pièges jaunes sont écologiques et très efficaces pour lutter contre les insectes indésirables du jardin.

Le piège gluant

Pour ce qui concerne les pièges gluants, vous pouvez avoir recours aux pièges à phéromones. Ces pièges attirent les mâles, car ils présentent les phéromones sexuelles de la femelle. Ainsi, les mâles se retrouvent pris au piège et aucun accouplement ne peut avoir lieu. Cela permet alors de limiter l’apparition de nuisibles voire même d’empêcher leur apparition. Il ne vous reste plus qu’à les placer directement dans les branches de vos arbres fruitiers et sur les tiges de vos plantes et le tour est joué ! 

Nous y sommes, voilà la fin de cet article riche en astuces et solutions. À présent, vous connaissez tous les secrets contre la lutte des pucerons et êtes en mesure de les éliminer de vos végétaux. Choisissez la méthode qui convient le mieux à votre extérieur et à vos envies et le tour est joué !

La sélection de sweeek

Potager en bois sur pieds avec mini serre

Potager en bois sur pieds avec mini serre

carré potager épeautre en bois

Carré potager en bois 90 x 90 CM – EPEAUTRE

Serre de jardin en polycarbonate - 5m² - CHENE

Serre de jardin en polycarbonate – 5m² – CHENE

Laisser un commentaire